Conférences

8 novembre 2016
Conférences

CONFÉRENCES VIVRE AUTREMENT 2018

Vendredi 16 mars : Vivre autrement l’économie
Coopératives, monnaies citoyennes, des outils de changement économiques existent déjà mais ne l’oublions pas : la plus importante force de changement réside dans notre porte-monnaie et dans notre implication en tant que consommateur. Acheter bio au lieu de conventionnel, acheter local et directement aux producteurs et artisans, se détourner des produits qui polluent la terre, la mer et les rivières, des produits qui font le tour de la planète avant d’atterrir sous blister dans les hypermarchés, penser à recycler, à réparer, à faire soi-même…

En savoir plus…

Samedi 17 mars : Penser générations futures
Hyperactivité, troubles de l’apprentissage, baisse du QI… Demain, nous serons peut-être tous crétins, malades… et infertiles ! Lutter contre les perturbateurs endocriniens est un souci majeur tant pour le cerveau que pour la santé de nos enfants. Mais la chimie des corps ne fait pas tout et de nouvelles pistes sont à explorer pour faire de nos enfants des adultes libres, épanouis et fervents défenseurs du bien-vivre ensemble.

En savoir plus…

Dimanche 18 mars : Respecter la nature et notre nature
L’homme fait partie de la nature, du vivant et tout au sein de la nature est interdépendant. Cette interdépendance a longtemps été vécue sur le mode « qui mange qui », l’homme fièrement en place au sommet de cette pyramide de prédation avec pour suite logique la destruction des écosystèmes, jusqu’à l’écosystème humain. Aujourd’hui la recherche nous montre que l’entraide existe au sein de la nature et que les organismes qui s’entraident sont ceux qui survivent le mieux…

En savoir plus…

Lundi 19 mars : Permaculture
Une méthode de culture systémique et globale qui s’inspire des milieux naturels et recherche une production optimum dans la durée, économe en énergie et en eau, et respectueuse du vivant, des sols et de ses occupants.

En savoir plus…

Les conférences sont gratuites.

 

VENDREDI 16 MARS 2018 : VIVRE AUTREMENT L’ÉCONOMIE

12H LA SOLUTION COOPÉRATIVE.
Pierre Liret

Les sociétés qu’on appelle « coopératives » jalonnent le territoire français. Elles sont particulièrement puissantes dans l’agriculture, la banque et le commerce. Leur taille parfois gigantesque ne leur permet pas toujours d’entretenir un lien de proximité avec leurs membres adhérents, mais elles sont indépendantes d’actionnaires financiers.

Quelles sont les spécificités de ces entreprises ? Les coopératives constituent-elles une véritable alternative ? Les coopératives ont la particularité d’être les seules formes d’organisation disposant de principes de fonctionnement extra-économique à l’échelle mondiale tout en maintenant l’activité économique et sociale à l’échelle locale, ce qui constitue un garde-fou contre la volatilité des capitaux et des emplois, permettant de concilier projet professionnel et projet de vie.

Pierre Liret est auteur du livre “La solution coopérative” aux éditions Les Petits Matins. Il est également directeur formation et emploi à la Confédération générale des Scop depuis 2011, rédacteur en chef de Participer, le magazine des sociétés coopératives et participatives. Il enseigne également à l’université Paris-Dauphine.

 

 

 

14h LES MONNAIES CITOYENNES AUJOURD’HUI ET DEMAIN.
Frédéric Bosqué

Aujourd’hui, après plus de vingt ans d’engagement, et en parallèle des dysfonctionnements globaux de notre système financier, les monnaies citoyennes commencent à être reconnues comme outils de restauration des grands équilibres humains et naturels. Elles sont même entrées dans la loi sur l’Économie sociale et solidaire de juin 2014.

Frédéric Bosqué se définit comme un « entrepreneur humaniste ». Cofondateur de la monnaie citoyenne le Sol-violette de Toulouse et du Mouvement français pour un revenu de base, il a été gérant d‘une coopérative ouvrière et membre du Centre des Jeunes Dirigeants. Depuis 2014, ayant renoncé à toute activité marchande, il vit de contributions citoyennes et se consacre à un projet expérimental sur dix ans : la création d’un écovillage pour le XXIe siècle dont 85 % de la production vitale à ses habitants seront relocalisés. Auteur de « Monnaies citoyennes » aux éditions Yves Michel, et d’ »Alternatives humanistes » aux éditions Evolution. www.tera.coop.

 

16h POUR UNE TRANSITION SOCIALE-ÉCOLOGIQUE.
Philippe Pochet

Comment accélérer la transition de nos économies et de nos sociétés vers le bien-être et la soutenabilité ? Alerter sur le péril climatique ne suffit pas, la peur paralysant davantage qu’elle n’incite à agir. Il faut proposer un récit commun positif qui mobilise le principe de justice sociale, car les crises écologiques renforcent les inégalités, tout comme les inégalités accroissent les dégâts environnementaux. Pour cela, il est nécessaire de redéfinir le progrès social à la lumière du défi écologique, en visant l’égalité, l’emploi et la protection sociale. Quels instruments de justice environnementale mettre en place ? Faudra-t-il changer de paradigme économique ?

Philippe Pochet est directeur général de l’Institut syndical européen (ETUI), professeur à l’Université catholique de Louvain (UCL) et chercheur associé au Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail (CRIMT, Montréal). Avant de devenir directeur de l’ETUI en 2008, il a été directeur de l’Observatoire social européen (OSE) pendant 16 ans. Co-auteur de « Pour une transition sociale-écologique » aux éditions Les Petits Matins.

 

SAMEDI 17 MARS : PENSER GÉNÉRATIONS FUTURES

11h A LA DECOUVERTE DU ZERO DECHET.
Chloé Metahri

Au quotidien, la quantité de détritus jetés par l’homme a un impact considérable sur l’environnement. Pour le préserver, enjeu incontournable du XXIème siècle, la dernière tendance est de les minimiser au quotidien en adoptant un mode de vie zéro déchet. Celui-ci consiste à supprimer quasiment tout type de déchets, omniprésents dans notre vie quotidienne : emballages, encombrants, etc…
Au-delà d’un état d’esprit, il s’agit surtout de revoir notre approche de la consommation. Faire ses courses avec un sac en tissu, fabriquer ses propres cosmétiques ou produits ménagers, chaque détail compte pour rendre son mode de vie plus responsable.

Marraine de cette édition 2018 du Salon Vivre Autrement, Chloé Metahri, a lancé en 2015 son blog :  My Slow Life. Elle a commencé, il y a maintenant 3 ans, une transition vers le naturel et la réduction des déchets. Elle avait envie de raconter et partager son aventure et ses expériences au quotidien !
Chloé aborde des thèmes comme le zéro déchet, l’alimentation saine, la beauté, la santé, la mode et le jardinage… Elle y dévoile ses découvertes et ses idées pour une « slow life ».

12h QUAND LA NATURE RÉENCHANTE L’ÉCOLE.
Philippe Nicolas

Après un été passé au bord de la rivière Varenne en compagnie des truites et des saumons, Philippe Nicolas réalise à quel point la rupture de nos liens avec la nature représente une véritable menace pour l’humanité. De là, ce professeur des écoles entreprend de déployer ses découvertes et en tire des applications pour sa conduite de classe au pied des grands ensembles urbains. Cet enseignant trappeur puisqu’il se définit comme tel, nous invite à réenchanter l’école à travers une éducation globale des cinq sens. Il prône une école des éléments ouverte sur le monde et connectée à la nature afin que l’enfant devenu adulte se sente en charge de la vie et ouvert à ses possibles.

Professeur des écoles auprès de la plus grande barre d’immeuble d’Europe -à Gennevilliers- depuis douze ans, Philippe Nicolas est docteur ès Sciences de l’Education. Régulièrement récompensé pour ses projets pédagogiques par l’Académie des Sciences, la CAF des Hauts-de Seine et l’association des Palmes académiques des Hauts-de-Seine, il est co-fondateur de l’Art Chauve avec Menotti Di Vencenzi et Hamid Tibouchi et co-président de l’association EduKa3000 avec Karine Mazevet et Pierre Bias. Ses aventures dans la nature ont fait l’objet de documentaires. Il est l’auteur de « Enseignant trappeur, pourquoi pas ! » aux éditions Le Souffle d’Or.

 

14h ACCOMPAGNER UN ENFANT ZÈBRE.
Jasmine Gage

Votre enfant perçoit le monde différemment, plus profondément, plus subtilement ? Il se pose beaucoup -trop- de questions et a tendance à tout remettre en cause ? Il est très sensible à ce qu’il se passe autour de lui ? Il se sent parfois différent des autres et a constamment besoin de défis intellectuels ? Il est très probable que votre enfant fasse partie de la famille des zèbres, autrement dit qu’il soit une personne hypersensible, à haut potentiel, surdouée, précoce, indigo, Asperger, ou à cerveau droit dominant. En quoi votre enfant est différent des autres ? Comment transformer cette différence en force ? Comment lui permettre de s’adapter à un monde principalement dirigé par les cerveaux gauches dominants ? Comment apprendre à votre enfant à se protéger, à se canaliser, et à s’épanouir ?

Jasmine Gage est lifecoach depuis plus de 15 ans. Après avoir étudié la psychologie multiculturelle et les religions comparées à l’université de Hawai’i at Manoa et s’être formée au coaching en Suisse, elle anime des groupes pour les zèbres depuis 2 ans. Auteure de « Accompagner son enfant zèbre » aux éditions Jouvence.

 

 

16h LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS SONT PARTOUT, COMMENT LES ÉVITER POUR PROTÉGER SA SANTÉ.
Dr Valérie Foussier

Bisphénol A, phtalates, parabènes, pesticides… Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques qui interviennent sur notre système hormonal et ont une influence néfaste sur notre santé, à notre insu. De plus en plus d’études scientifiques les incriminent comme responsables d’infertilité ou de l’augmentation de la fréquence de certains cancers.
Le Dr Valérie Foussier propose des solutions de prévention : produits de beauté, jouets en plastique, engrais, fruits et légumes… Quels sont les produits les plus concernés par les perturbateurs endocriniens ? Comment apprendre à reconnaître les produits nocifs pour la santé ? Comment modifier progressivement ses habitudes de consommation pour préserver son capital santé, sans pour autant supprimer tous les produits qui nous font plaisir ?

Le Dr Valérie Foussier est médecin endocrinologue pour adulte et enfant (troubles de la croissance pondérale et staturale, problèmes de thyroïde, de surrénales, d’hypophyse, d’ovaires, de testicules et de diabète) et spécialiste des enfants précoces ; elle consulte à l’hôpital privé d’Antony en ajoutant son art thérapie et est l’auteure de « Les perturbateurs endocriniens sont partout » aux éditions Josette Lyon. www.valeriefoussier.com

 

 

DIMANCHE 18 MARS : RESPECTER LA NATURE ET NOTRE NATURE

12h CA CHAUFFE DANS NOS ASSIETTES !
Jean-Luc Lessard et Yves Leers

Notre alimentation a un impact considérable sur l’environnement et sur le climat : près du tiers des émissions de gaz à effet de serre que nous émettons se cache dans notre frigo !
Nous disposons donc d’un moyen simple et efficace pour réduire notre empreinte carbone : il suffit de regarder de plus près le contenu de notre assiette. Nous pouvons agir au niveau de la production, de la distribution et de la consommation… Il nous faut notamment revoir nos pratiques agricoles et nos systèmes d’élevage, rendre nos techniques de pêche et d’aquaculture plus durables et modifier nos comportements alimentaires : réduire notre consommation de viande et de poisson, privilégier les fruits et les légumes de saison et cultivés à proximité, redécouvrir les légumineuses riches en protéines…

Journaliste spécialiste de l’alimentation, Jean-Luc Fessard est le fondateur de l’association Bon pour le climat qui milite pour promouvoir une cuisine bas carbone, notamment auprès des restaurateurs et des chefs. Auteur de « Ça chauffe dans nos assiettes » aux éditions Buchet Chastel.

 

 

Yves Leers est journaliste, spécialiste du changement climatique et du développement durable. Il a longtemps travaillé à l’AFP dont il a dirigé la rubrique Environnement ainsi qu’à l’ADEME. Consultant sur les questions d’environnement, d’énergie et de climat, il a publié en 2015, avec Valéry Laramée de Tannenberg, Menace sur le vin, les défis du changement climatique et avec Jean-Luc Fessard « Ca chauffe dans nos assiettes » (Buchet/Chastel).

 

 

14h L’ENTRAIDE, L’AUTRE LOI DE LA JUNGLE.
Pablo Servigne

Dans cette arène impitoyable qu’est la vie, nous sommes tous soumis à la « loi du plus fort », la loi de la jungle. Cette mythologie a fait émerger une société devenue toxique pour notre génération et pour notre planète. Aujourd’hui, les lignes bougent. Un nombre croissant de nouveaux mouvements, auteurs ou modes d’organisation battent en brèche cette vision biaisée du monde et notre époque redécouvre avec émerveillement que dans cette fameuse jungle il flotte aussi un entêtant parfum d’entraide… De tout temps humains, animaux, plantes, champignons et micro-organismes – et même les économistes ! – ont pratiqué l’entraide. Et ceux qui survivent le mieux aux conditions difficiles ne sont pas forcément les plus forts, mais ceux qui s’entraident le plus. Qu’en est-il de notre ten­dance spontanée à l’entraide ? Par quels mécanismes les personnes d’un groupe peuvent-elles se mettre à collaborer ?

Pablo Servigne est chercheur in-terre-dépendant, auteur et conférencier, de formation académique (agronome et biologiste), il est co-auteur avec Raphaël Stevens de « Comment tout peut s’effondrer » (Seuil) et avec Gauthier Chapelle de « L’entraide, l’autre loi de la jungle » aux éditions Buchet Chastel.

 

 

 

 

16H LE RETOUR DU SAUVAGE.
Pierre Athanaze

Loup, lynx, élan, tarpan et bison, esturgeon et saumon, nombreuses sont les espèces qui, après avoir disparu de nos territoires, font aujourd’hui leur retour. Naturelles ou résultant de programmes volontaires et organisés, spontanés ou suscités, ces retours provoquent presque toujours des levées de boucliers. Le sauvage fait peur et réveille de multiples fantasmes, il remet en cause certaines pratiques traditionnelles, notamment dans les domaines agricole et pastoral, mais cette difficile cohabitation est pourtant nécessaire et la réapparition d’espèces sauvages ne peut pas s’envisager sans la restauration d’espaces sauvages. Au final, le retour d’une faune sauvage et diversifiée représente un espoir pour résoudre certains problèmes actuels : érosion de la biodiversité, dérèglement climatique, crise économique.

Pierre Athanaze, militant de la protection de la nature depuis plus de 30 ans est un naturaliste-forestier. Il a représenté les associations de protection de la nature comme administrateur de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) pendant dix ans. Il a créé, en tant que président de l’Aspas, le label Réserve de Vie Sauvage ainsi que les trois premières réserves à bénéficier de ce label. Il est l’auteur de « Le retour du sauvage” aux éditions Buchet Chastel, de « Le livre noir de la Chasse » aux éditions Le Sang de la Terre, de « Qui veut la peau du Lynx ?» aux éditions Libre et Solidaire et de « Green Man » aux éditions Ex Aequo.

 

LUNDI 19 MARS : PERMACULTURE – TERRE VIVANTE

12h LA CULTURE EN LASAGNES.
Franck David

La culture en lasagnes fait partie des incontournables de la permaculture. C’est une manière de fertiliser le sol et de produire beaucoup de légumes de qualité. Comment appréhender la démarche, comment la mettre en place partout (y compris en ville) et l’entretenir toute l’année ? Franck David (Ed. Terre Vivante) donne les clés pour adapter les lasagnes aux différents sols et selon les objectifs de production.

Franck David est paysagiste permaculteur et co-fondateur de Saluterre, atelier de paysage multifonctionnel et partagé.

 

 

 

14h LE SOL EN PERMACULTURE.
Blaise Leclerc

Comment enrichir la terre de son jardin ? Blaise Leclerc, spécialiste reconnu de la fertilisation bio, explique le fonctionnement du sol et comment l’entretenir et l’améliorer dans le respect des principes de la permaculture. Des techniques de base (paillage, apports de fertilisants, engrais verts…) à la complémentarité des méthodes, il pointe également les dérives issues d’une lecture trop rapide du design permaculturel, comme une culture sur buttes inadéquate.

Blaise Leclerc est docteur en agronomie et jardinier depuis 40 ans. Il est expert à l’Institut technique de l’agriculture biologique (ITAB) et spécialiste des relations entre agriculture et environnement. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur le jardinage écologique (Terre Vivante).

 

16h PERMACULTURE : EN ROUTE VERS LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE.
Grégory Derville

La permaculture, c’est la culture de la permanence. Trop souvent réduite au jardinage écologique, cette philosophie peut s’appliquer à de nombreux domaines (habitat, santé, éducation, etc.). En mettant en œuvre des systèmes qui imitent le fonctionnement de la nature, la permaculture s’impose comme la réponse face à la crise écologique. Grégory Derville (Ed. Terre vivante) définit clairement la permaculture, y compris le design permaculturel, à l’aide d’exemples concrets.

Grégory Derville est enseignant en politiques environnementales à l’Université de Lille II. Il anime des conférences et des stages de permaculture et fait partie du collectif Beauvais en transition.

 

 

 

Vous pouvez consulter le programme des conférences 2017.